Une brève histoire de l’aloe vera

Les bienfaits de l’aloe vera
17 March 2017

Une brève histoire de l’aloe vera

Les premières traces d’utilisation d’aloès remontent à plusieurs millénaires. Au fil des siècles, les usages que les hommes font de la plante varient, mais ses vertus sont toujours reconnues. Aujourd’hui, ses propriétés en font une plante très utile pour soulager tout type de maux.

 

L’aloe vera de l’antiquité à nos jours

Les origines incertaines de l’aloe vera

Difficile de savoir d’où est originaire précisément l’aloe vera. Nous savons avec certitude que la plante était cultivée par l’homme dès les périodes antiques, à plusieurs endroits du globe. En revanche, l’absence de population sauvage, de plantes d’aloe vera à l’état naturel, rend impossible de déterminer son origine.

L’aloe vera fait partie de la famille des aloès et est étroitement liée à d’autres espèces telle que l’aloe indica Royle que l’on retrouve en Asie, notamment en Inde, au Népal et en Thaïlande. De même, aloe officinalis Forssk pousse dans la Péninsule Arabique et est également fortement apparentée à l’aloe vera. Ces deux espèces sont peut être à l’origine de l’aloe vera telle que cultivée par l’homme.

Il est raisonnable d’estimer que l’aloe vera que nous connaissons provient d’une espèce d’aloès originaire d’une région côtière, probablement d’Afrique ou du Moyen-Orient.

 

Aloe vera : les premières utilisations

Les traces d’utilisation d’aloe vera par la civilisation humaine remonte à l’époque de la Mésopotamie, soit au 18ème siècle avant notre ère. Les historiens et archéologues ont également retrouvé des preuves attestants de l’utilisation de l’aloès dans la Grèce antique, au cours des dynasties des pharaons d’Egypte et dans l’empire romain. Déjà, le gel d’aloès servait à lutter contre certaines infections cutanées.

Des parchemins sont retrouvés en Egypte, datant de 1500 ans avant notre ère, stipulant des procédés de fabrication de soins contre les maux de tête, les brûlures et ulcères ou encore les douleurs et maladies cutanée. Un peu plus tard, au IIIème siècle, c’est en Grèce que l’aloès sert à soulager les douleurs des plaies mineures et favoriser la cicatrisation.

D’après les traces écrites retrouvées par les historiens au cours du temps, l’aloe vera ne serait pas un plante originaire d’Asie Centrale, son utilisation en Chine ne datant que du VIIIème siècle, probablement importée par voie maritime. Elle fut alors rapidement utilisée pour les troubles digestifs.

 

Les utilisations récentes de l’aloe vera

A partir de la Renaissance, de grandes avancées technologiques permettent aux explorateurs de s’aventurer dans des contrées jusqu’alors inconnues et découvrent de nouveaux rivages. Les historiens estiment probable que les explorateurs espagnols de cette période embarquèrent dans leurs cargaisons des plants d’aloe vera et aient ainsi introduit l’espèce en Amérique.

Quelques siècles plus tard, aux Etats-Unis, les propriétés laxatives, entre autres, du gel d’aloès, sont décrites et détaillées par des scientifiques dans l’encyclopédie pharmacologique officielle du pays.

En 1935, l’aloe vera bénéficie d’un regain d’intérêt des scientifiques suite à une expérience réalisée dans le cadre d’un traitement de brûlures causées par les rayons X. C’est à partir de cet instant que le monde des cosmétiques et de la dermatologie s’intéressent vivement à l’aloe vera et à ses nombreuses vertus.

 

Aujourd’hui, l’aloe vera est utilisée dans de nombreux domaines et pour de nombreux usages : en cosmétique, en compléments alimentaires, en phytothérapie, en dermatologie, pour la production de textile, ou encore des utilisations culinaire et ornementale.

Consommable sous diverses formes, cette plante possède des vertus très intéressantes pour lutter contre une multitude de maux. Elle soulage les douleurs, stimule l’organisme, favorise la circulation du sang et la cicatrisation de l’épiderme, etc. L’aloe vera est une plante aux propriétés multiples et puissantes, un précieux allié au quotidien !